Appuyez sur "Entrée" pour passer au contenu

Journées du Patrimoine : artistes en résidence à La Colombière

Tout le programme des Journées du Patrimoine : ici

RÉCITS ET INSTALLATIONS

La Colombière, lieu de création & résidence d’artiste à Chênehutte-Trèves-Cunault (Gennes-Val de Loire), ouvre ses portes les 15 et 16 septembre 2018 à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, pour découvrir les productions de Déborah Aubert et Ladislas Combeuil, artistes en résidence cette année.

Déborah Aubert propose au public de venir découvrir des récits d’habitants. À partir de la question du rapport quotidien entretenu par ceux-ci avec la Loire, elle retranscrit les témoignages recueillis en les mettant en perspective avec différentes expressions associant peintures, textes et cartographies, mettant ainsi en place une forme de « portrait sensible » du territoire, rendant ainsi compte du rapport des riverains avec leur fleuve.

Ladislas Combeuil, au cours de sa résidence, a fait le choix d’investir l’espace de la Colombière et son jardin en terrasses qui domine la Loire et son panorama. Ses installations et dispositifs redonnent ainsi vie à cet élégant jardin, en dialoguant avec le fleuve, en faisant appel à des matériaux parfois inhabituels et des formes toujours contemporaines. Ce lieu qui fut sans doute celui de l’inspiration de Gustave Pimienta redevient ainsi un jardin d’artiste.

Déborah Aubert a suivi un riche double cursus de formation. Elle est à la fois plasticienne et paysagiste (licence urbanisme et arts plastiques à l’Université de Rennes en 2012, Master 2 de Paysage à l’Escola Tècnica d’Architectura de Barcelone en 2014 et Paysagiste DPLG de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles en 2016). Elle travaille régulièrement dans des équipes pluridisciplinaires de maîtrise d’oeuvre au sein desquelles elle approfondit les analyses de territoires par le medium de l’expression artistique.

Ladislas Combeuil a obtenu son Diplôme national supérieur d’expression plastique à l’École Supérieure des Beaux-arts Angers-TALM en 2015. Son choix d’expression se porte sur le volume et les installations en associant différent matériaux comme le bois, le métal et le béton. Sa jeune carrière est déjà ponctuée de nombreuses expositions, personnelles ou collectives et de résidences de création.
Pour en savoir plus, découvrez deux courts portraits vidéo en cliquant ici .

Horaires :
Samedi 15 de 14h à 18h
Dimanche 16 de 10h à 12h et 14h à 18h

La résidence
La Fondation Marquise de Narros-Institut de France, la Mission Val de Loire et la commune de Gennes Val de Loire, souhaitant redynamiser la Colombière, ont décidé de consacrer les résidences à venir au thème du paysage et à l’histoire. L’association Tourisme et Culture, en lien avec les différents partenaires, participe activement à l’ouverture du lieu et à son rayonnement.
La Colombière est la propriété de la Fondation Marquise de Narros-Institut de France suite à un legs. Cette maison a été l’habitation et le lieu de travail du sculpteur Gustave Pimienta pendant une trentaine d’années jusqu’en 1982.
Danièle Sallenave, de l’Académie française, auteur du Dictionnaire amoureux de la Loire et sensible à l’histoire et à la beauté du site, est conservateur de la Fondation Marquise de Narros-Institut de France. Elle préside le jury de sélection des résidents.

Contact presse
Rémi DELEPLANCQUE
02 47 66 92 22 | 06 32 64 65 07

Communiqué de presse : Lundi 10 septembre 2018

Mission Val de Loire

Institut de France

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire